Apprendre ses leçons

Apprendre, ça veut dire quoi ?

De nombreux enseignants demandent à leurs élèves d’apprendre leurs leçons, et parfois même de les apprendre « par coeur ». Mais qu’est-ce que ça veut dire, apprendre une leçon ?

En général, quand on demande à nos étudiants d’apprendre, c’est parce qu’on souhaite qu’ils mémorisent la leçon qui a été étudiée en cours. Et c’est bien ça l’utilité du « par coeur » : mémoriser des informations de façon à pouvoir les retrouver rapidement quand on en a besoin.

Pour autant, l’apprentissage d’une leçon ne devrait pas s’arrêter à cette simple étape de mémorisation. Prenons l’exemple d’un théorème mathématique ou celui du present perfect en anglais : on aura beau connaître la règle par coeur, ça ne veut pas forcément dire qu’on saura la comprendre et l’utiliser à bon escient.

Il en va de même pour le vocabulaire. Apprendre une liste de mots et leur traduction par coeur peut sembler utile sur le moment – notamment car elle permettra d’avoir une bonne note au prochain contrôle de vocabulaire – mais si les mots ne sont pas ancrés dans la mémoire par d’autres procédés, alors ils seront bien vite oubliés.

Au final, peu importe la consigne des devoirs donnés par le professeur – qu’il y ait les mots « apprendre par coeur » ou d’autres – il faudra aussi et surtout prendre le temps d’analyser et de comprendre, car sinon la mémorisation s’avérera inutile au long terme.

Comment bien apprendre ?

Chaque élève a ses préférences personnelles pour bien apprendre ses leçons. L’idéal est d’essayer plusieurs méthodes de travail et de se créer sa propre routine en fonction de ses affinités, en gardant bien en tête que les maîtres mots de l’apprentissage sont l’analyse et la répétition. Voici quelques exemples de méthodologies appliquées à différents types de leçon d’anglais.

Vous avez du vocabulaire à apprendre ?

On peut commencer par chercher la traduction du mot ou de l’expression en français, ainsi que sa prononciation. Ensuite, on trouve un exemple de phrase qui utilise ce mot. (Pour tout cela, WordReference est un allié de taille, mais il existe aussi d’autres sites très utiles : Linguee, Reverso Context, HowJSay…) Et la dernière étape consiste à réutiliser ce mot dans une phrase personnelle.

Par exemple, si vous devez apprendre l’expression « to doze off », votre dictionnaire préféré vous indiquera qu’il s’agit du verbe « s’assoupir » en français, il vous donnera l’exemple « I dozed off for ten minutes during the end of the movie. » et vous pourrez rajouter votre propre phrase, comme « My best friend always dozes off when we watch movies together. »

Cette méthode peut fonctionner pour des listes de vocabulaire, mais aussi si vous listez vous-même le vocabulaire inconnu dans un document. L’étape bonus serait ensuite de rédiger une courte histoire qui reprendrait un maximum de mots dans votre liste, de façon à les réutiliser encore une fois.

Vous avez une leçon de civilisation ou de littérature à apprendre ?

En civilisation et en littérature, il est important de bien comprendre le cheminement de la réflexion. Chaque leçon est faite dans le but de répondre à une problématique et suit un plan bien précis pour y répondre.

La technique des fiches est donc particulièrement adaptée à l’apprentissage de ce genre de leçons. On pourra commencer par reprendre ses feuilles de notes pour fluoter, souligner et encadrer les titres, les liens logiques et les mots-clés. A vous de déterminer le code couleur le plus adapté à chaque matière, puis de le conserver tout au long de l’année scolaire afin d’en faciliter la relecture.

Une fois cette analyse préalable effectuée, vous devriez avoir la problématique et le plan bien en tête. Vous pouvez donc rédiger une petite fiche récapitulative, qui reprendra si possible les mêmes codes couleurs que les feuilles de notes. A la fin de ce travail méthodique, vous aurez non seulement une fiche rapide à relire car elle condensera les informations les plus importantes, mais vous aurez également pris le temps de relire et réécrire la leçon une fois de plus.

Vous avez une leçon de grammaire à apprendre ?

Que ce soit en anglais ou en français, la grammaire est rarement appréciée. A vrai dire, qui a envie de savoir ce qu’est un complément du verbe ou un adverbe ? Et pourtant, cela fait partie du programme scolaire d’anglais. Mais pas de panique : une fois comprises, ces leçons si tordues vous permettront d’apprendre encore plus vite à parler la si belle langue de Shakespeare !

Première étape : essayer de retranscrire ce dont on se souvient sans même regarder la trace écrite de la leçon. Cela sera peut-être un peu compliqué les premières semaines, mais c’est un très bon exercice de mémoire. Mieux vaut cependant ne pas attendre trop longtemps et le faire le soir-même de la leçon ou le lendemain, car on oublie très vite la majorité des informations ingérées dans une journée.

Après cette retranscription de mémoire, il s’agira de relire la leçon. Normalement, les points abordés dans la leçon écrite qui vous est fournie ont déjà été abordés avec le professeur pendant le cours. Cette étape de lecture n’est donc qu’un rappel de ce qui a été dit à l’oral un peu plus tôt dans la journée ou dans la semaine.

Ensuite, il faudra essayer de comprendre chacun des exemples donnés dans la leçon. Pour cela, il faut le décomposer pour extraire le point de grammaire à étudier dans chaque phrase, voir quelle place il occupe, essayer de le remplacer par autre chose, traduire la phrase en français pour être sûr de l’avoir bien comprise… Bref, il faut jouer avec les mots.

L’idéal serait enfin de rajouter d’autres exemples, que vous trouverez dans un dictionnaire (WordReference, Linguee, Reverso Context…) puis d’autres que vous inventerez. On réitère ensuite sur ces nouveaux exemples le même travail d’analyse que sur les phrases de la leçon, pour vérifier que tout est bien compris et que le point de grammaire a été correctement appliqué. Si votre professeur d’anglais est suffisamment disponible, n’hésitez pas à lui demander de jeter un œil à vos nouveaux exemples pour vous assurer de ne pas apprendre des erreurs.

En conclusion

Il faudra toujours faire l’effort d’apprendre certaines choses par coeur (les verbes irréguliers, les tables de multiplication…). Pour ça pas de secret, il faut répéter, réécrire, relire, et rebelote… Mais cette tâche ardue sera grandement facilitée après avoir compris comment fonctionne chacun des éléments que l’on apprend. Mieux vaut donc passer un peu plus de temps à apprendre correctement sa leçon une bonne fois dès le départ pour n’avoir plus que des piqûres de rappel à effectuer, plutôt que de devoir la ré-apprendre entièrement de travers tous les mois car on l’aura déjà oubliée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *